• Le témoignage de Willy

    C'est comme ça que tout a commencé : cette nuit extraordinaire, cette nuit ou il est arrivé (William Tanner)

     

        Le témoignage de Willy

    Nous étions loin d'imaginer ce que serait la vie avec cet être et les conséquences qui en découleraient pour lui et pour nous. Nous ne savions pas encore que notre situation était aussi précaire que celle d'Alf, heureusement d'ailleurs, car nous n'aurions jamais pu nous comporter de façon naturelle et le protéger aussi bien.

    Passé le premier émerveillement, je me suis profondément attaché à Alf. Je dois dire qu'il me manque beaucoup ; je l'ai trop souvent considéré comme un enfant – à cause de sa petite taille - et même quelque fois comme un animal domestique – à cause de ses poils, mais Alf s'est avéré être une personne chaleureuse, à la fois mature et infantile, n'en faisant qu'à sa tête mais ne ratant jamais une occasion de se faire pardonner pour ses frasques... Sa présence a magnifié nos vies, y apportant une touche incomparable de surréalisme, de fantaisie et de merveilleux. Il était capable de vous expliquer les merveilles de la galaxie, et la minute d''après il mettait du faux vomi sous ma couverture. Il me rendait fou par moments.

     Le témoignage de WillyLe témoignage de Willy

     

     

      

      

      

      

      

           

      

                       Câlins                          Encore un moment de désespoir

     

    Nous étions tellement submergés et débordés par la personnalité d'Alf dans ses manifestations quotidiennes que nous n'avons pas toujours pris le temps de le questionner plus à fond sur sa vie. Bien sur, aujourd'hui nous en savons plus sur Melmac qu'Alf n'aurait pu nous en dire, après tout comment connaître à fond ce qui caractérise sa planète ? Personne, j'imagine. Mais tout de même je reste persuadé que nous aurions pu avoir des relations plus adultes, plus approfondies. Mais la vie de famille ne laisse pas toujours la place à la profondeur et à la philosophie. On additionne les moments du quotidien et on avance.

     Le témoignage de Willy

     

     Électrocution par ce fou d'Alf : routine !!

     

    Je sais maintenant qu'Alf a pris tout de suite le contrôle de la situation, à la seconde même ou il est sorti de son évanouissement sur la table du salon, jaugeant en un instant les gens chez qui il était tombé, usant de deux armes redoutables, son humour acéré et son ego démesuré. Un type qui s'écrase à Mach 16 soit environ 20 000 km/h et après un bref évanouissement reprend illico ses esprits, témoigne d'une sacré résistance physique et mentale. Bon, je n'ai jamais pensé à calculer la vitesse d'arrivée de ce petit vaisseau spatial mais il n'allait sûrement pas aussi vite que les réactions d'Alf à toutes les situations ou il s'est retrouvé. Quant à celles ou il a pu me fourrer, seigneur, oublions plutôt ! Il faisait vraiment exprès de compliquer les choses, sachant que nous étions là pour débrouiller la situation.

     

    Le témoignage de Willy

    Alf m'a tout de suite adopté, me considérant évidemment comme son meilleur ami, un ami un peu demeuré d'après lui. J'étais à l'époque un homme d'une quarantaine d'année, avec une bonne situation dans un service de sécurité sociale et j'ai eu une famille merveilleuse. Je sais faire preuve de fermeté et de décision bien que mon caractère soit plutôt mou dirais-je. Pour tout vous dire, à la maison, c'est ma femme Kate qui porte la culotte. J'ai tendance à me laisser convaincre pour peu qu'on insiste un petit peu. Je suis un homme de paix. Alf l'a très vite compris, me manipulant pour l'emmener chaque fois là ou il le voulait.

     


    L'émigrant

    Quoi qu'il en soit, ce fut une expérience unique, inoubliable dont peu d'hommes peuvent se targuer. J'avoue que, du fond de ma vieillesse,  je pense souvent avec nostalgie à cette période de vie extraordinaire ! 

     Le témoignage de Willy