• Le témoignage de la famille Tanner

    Le témoignage de la famille Tanner

  • C'est comme ça que tout a commencé : cette nuit extraordinaire, cette nuit ou il est arrivé (William Tanner)

     

        Le témoignage de Willy

    Nous étions loin d'imaginer ce que serait la vie avec cet être et les conséquences qui en découleraient pour lui et pour nous. Nous ne savions pas encore que notre situation était aussi précaire que celle d'Alf, heureusement d'ailleurs, car nous n'aurions jamais pu nous comporter de façon naturelle et le protéger aussi bien.

    Passé le premier émerveillement, je me suis profondément attaché à Alf. Je dois dire qu'il me manque beaucoup ; je l'ai trop souvent considéré comme un enfant – à cause de sa petite taille - et même quelque fois comme un animal domestique – à cause de ses poils, mais Alf s'est avéré être une personne chaleureuse, à la fois mature et infantile, n'en faisant qu'à sa tête mais ne ratant jamais une occasion de se faire pardonner pour ses frasques... Sa présence a magnifié nos vies, y apportant une touche incomparable de surréalisme, de fantaisie et de merveilleux. Il était capable de vous expliquer les merveilles de la galaxie, et la minute d''après il mettait du faux vomi sous ma couverture. Il me rendait fou par moments.

     Le témoignage de WillyLe témoignage de Willy

     

     

      

      

      

      

      

           

      

                       Câlins                          Encore un moment de désespoir

     

    Nous étions tellement submergés et débordés par la personnalité d'Alf dans ses manifestations quotidiennes que nous n'avons pas toujours pris le temps de le questionner plus à fond sur sa vie. Bien sur, aujourd'hui nous en savons plus sur Melmac qu'Alf n'aurait pu nous en dire, après tout comment connaître à fond ce qui caractérise sa planète ? Personne, j'imagine. Mais tout de même je reste persuadé que nous aurions pu avoir des relations plus adultes, plus approfondies. Mais la vie de famille ne laisse pas toujours la place à la profondeur et à la philosophie. On additionne les moments du quotidien et on avance.

     Le témoignage de Willy

     

     Électrocution par ce fou d'Alf : routine !!

     

    Je sais maintenant qu'Alf a pris tout de suite le contrôle de la situation, à la seconde même ou il est sorti de son évanouissement sur la table du salon, jaugeant en un instant les gens chez qui il était tombé, usant de deux armes redoutables, son humour acéré et son ego démesuré. Un type qui s'écrase à Mach 16 soit environ 20 000 km/h et après un bref évanouissement reprend illico ses esprits, témoigne d'une sacré résistance physique et mentale. Bon, je n'ai jamais pensé à calculer la vitesse d'arrivée de ce petit vaisseau spatial mais il n'allait sûrement pas aussi vite que les réactions d'Alf à toutes les situations ou il s'est retrouvé. Quant à celles ou il a pu me fourrer, seigneur, oublions plutôt ! Il faisait vraiment exprès de compliquer les choses, sachant que nous étions là pour débrouiller la situation.

     

    Le témoignage de Willy

    Alf m'a tout de suite adopté, me considérant évidemment comme son meilleur ami, un ami un peu demeuré d'après lui. J'étais à l'époque un homme d'une quarantaine d'année, avec une bonne situation dans un service de sécurité sociale et j'ai eu une famille merveilleuse. Je sais faire preuve de fermeté et de décision bien que mon caractère soit plutôt mou dirais-je. Pour tout vous dire, à la maison, c'est ma femme Kate qui porte la culotte. J'ai tendance à me laisser convaincre pour peu qu'on insiste un petit peu. Je suis un homme de paix. Alf l'a très vite compris, me manipulant pour l'emmener chaque fois là ou il le voulait.

     


    L'émigrant

    Quoi qu'il en soit, ce fut une expérience unique, inoubliable dont peu d'hommes peuvent se targuer. J'avoue que, du fond de ma vieillesse,  je pense souvent avec nostalgie à cette période de vie extraordinaire ! 

     Le témoignage de Willy


  • Oh mon Dieu, c'est plein de poils ! Cette chose ne dormira dans la chambre de personne !

     Le témoignage de Kate

     Le témoignage de Kate

    Dès que cet extraterrestre à mis le pied dans cette maison, ça tout de suite été le bazar, et ce, 4 ans durant. J'ai été obligée de rester à la maison pour le surveiller tout comme un bébé, alors qu'a 228 ans, venant d'une civilisation en avance de 4 millions d'année, et qu'est ce que cela signifie je vous le demande ?, on aurait pu s'attendre à un locataire raisonnable et intéressant. Il m'a donné en 4 ans plus de travail que toute ma famille réunie en 17 ans. !!!

     

    Saccage permanent, des poils partout, sur le beurre dans le frigo, dans mon fond de teint, oui, monsieur se maquillait, bref, partout où il passait. Pourtant il nous a prouvé qu'il pouvait parfaitement tenir une maison. mais bien sûr, l'expérience s'est terminé par l'explosion de la cuisine !!

     

    4 millions d'années d'avance civilisationnelle pour en arriver au stade infantile, vous parlez d'un parcours. Non pas que j'eusse supporté un philosophe sur la durée non Je me rappelle d'ailleurs le jour de sa transformation : il est revenu en citant des phrases de types célèbre, toute une matinée !!!! C'était pire que s'il s'était mis à casser toute la vaisselle...ce dont il ne s'est jamais privé d'ailleurs, tous les jours, et 400 feux allumés en 4 ans, et 50 inondations. Même aujourd'hui, j'ai encore du mal à en rire.

     

    Ce qui me frappera toujours, c'est le génie manifesté dans son obstination à nous créer des problèmes. Chaque fois qu'Alf se mêlait de quelque chose, cela tournait au désastre. La bombe nucléaire ? Willy en prison à cause de son coup de fil au président du pays. La pollution de la couche d'ozone : un procès avec la société Sendrax évité de justesse. Un besoin de gagner de l'argent ? un bookmaker menaçant qui débarque chez nous et casse mon plus beau vase. Et l'idiotie de cet extraterrestre d'une soi-disant civilisation avancée » hissée tout en haut de l'affiche, à chaque fois !

    Et que j'invite des journalistes par ci, et des représentants par là, qu'il fallait bien sûr écouter ou renvoyer à sa place.

     

    Le témoignage de Kate

    Je ne saurai vraiment jamais si ces bêtises étaient dus à une mauvaise interprétation de la vie sur terre ou s'il était complètement idiot. Aujourd'hui encore, quand il vient nous voir, ou quand nous le regardons, lui et ses compatriotes, nous ne comprenons pas toujours le mode de fonctionnement intellectuel melmacien. Il ne comprenait rien au poker, tâtonnait aux échecs et se lançait à corps perdu dans des jeux ruineux.

     

     

    Ce que Willy a pu se dévouer pour Alf, il l'aimait sincèrement. Surtout ne croyez pas que je ne l'aimais pas, j'ai fini par m'y attacher, mais toutes les maîtresses de maison me comprendront : vous tenez à votre intérieur, à vos objets et à ce qu'un certain ordre règne et quand un étranger vous court sur le haricot 356 jours sur 365, vous finissez par en avoir marre de façon permanente. Et à avoir des rides plus tôt que prévu !

     

    Bien sur, nos relations pouvaient être harmonieuses et il m'est arrivé de prendre sa défense (par lassitude quelquefois): nous avons parié sur des match universitaires de basket ensemble, fait des gâteaux et bien rigolé. Mais si par moment j'avais l'impression d'avoir un gosse en plus, à d'autres, j'avais réellement affaire à un adulte, plutôt misogyne.

     

    Le témoignage de KateLe témoignage de Kate

      

           Cet imbécile refuse tout le temps de comprendre les évidences !

    Quant à ses capacités, je ne nierai pas qu'il était doué pour certaines choses : par exemple quant il a câblé la télévision de Raquel à un émetteur pour la rassurer sur sa vision d'un extraterrestre : très ingénieux et charitable. Cela a suffit pour la sortir de la dépression dans laquelle elle s'enfonçait.

    Fausser les indices d'écoute audimat était aussi facile pour lui mais pour quoi exactement ? Par pure sensiblerie, pour sauver une émission de polka en voie de disparition ! Mais le jour ou il a démonté la tondeuse à gazon pour en faire un véhicule, à l'intérieur de la maison, j'étais à deux doigts de le tuer !

    Il savait imiter la signature de Willy à la perfection, mais n'importe quel faussaire aurait pu en faire autant. Voilà ! Alf n'était qu'une espèce de faussaire, sans scrupule aucun !

     

    Que dire d'autre ? Je pourrais en parler 4 ans d'affilée. Alf a évidemment enrichi nos vies, c'est indéniable . Nous avons vécu avec un être d'une autre planète, d'une autre civilisation, un personnage ambivalent, capable de vous émerveiller pour mieux vous rendre fou. L'ambivalence faite petit poilu.

     

     

    Le témoignage de Kate

     

    Pour finir, je dois avouer que je ne m'attendais pas à une telle catastrophe le jour de son départ. J'en ai eu le cœur brisé. Il avait tant besoin de rentrer chez lui. J'avais depuis quelque mois auparavant d'inquiétantes prémonitions à son sujet. Quelque chose de terrible allait arriver. En effet, il a été capturé à l'arrivée du vaisseau melmacien et nous, quasiment traités en criminels !

      

    On peut dire que notre destinée n'a pas été banale avec lui. Elle a été rendue intéressante, unique, drôle, bizarre... et nous avons appris sur le tas les bases de la survie en circonstances hostiles !

    Enfin, après notre mise à l'ombre, ou ce que le gouvernement appelle programme de protection des témoins, et de quoi je vous le demande, le temps de la réhabilitation est venu. On parle de nous indemniser pour tous les frais qu'Alf nous à coûté : ça, ce serait une bonne chose !

    Mais pour le choix de Willy, qui a protégé Alf durant tout ce temps après l'injustice de notre incarcération et depuis les relations avec Melmac, nous avons été faits citoyens d'honneur des Etats Unis et de Melmac. C'est un honneur que nous a fait Alf. Du moins c'est ce qu'il nous explique, nous prenant toujours pour plus bêtes que lui. Sacré Alf !

     

    Le témoignage de Kate

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique