•  

      L'AMNÉSIE DE ALF

     

    Il arrive un jour quelque chose de très étrange à Alf. Souhaitant se faire un bain à remous, il s'électrocute et perd la mémoire, se prenant pour un agent d'assurance, Wayne Schegel, celui qui précisément assure la famille Tanner.

    On le voit donc composer un numéro et passer un coup de fil à son prétendu bureau ou Brenda, l'assistante avec qui Wayne a une liaison, le salue et exige qu'il divorce pour s'installer avec elle ; Alf alias Wayne répond avec sa verve coutumière sous les yeux éberlués de Kate et Lynn. Elles sont persuadées qu'Alf joue la comédie. Et nous aussi. Mais au vu de sa réaction face à l'en cas que lui amène Brian, le doute nous assaille : Alf refusant de la junk food, se substituant si aisément à cet assureur ! Effaré et effrayé de se découvrir « nu », dévêtu, se regardant dans la glace et ne notant aucune différence entre lui et Willy.

     

    Que se passe t'il là réellement ? Sous nos yeux éberlués ? Alf aurait il été agent d'assurance dans une autre vie se déroulant parallèlement à celle du dit Wayne ? Est il subitement envahi par une autre personnalité ?

     

    Nous voici à l'orée du bois, d'un début de piste nous conduisant au secret...

     

    Un Alf ayant précédemment oublié la raison de son arrivée sur terre, puis sous l'impulsion d'une électrocution, oubliant qui il est présentement 

     

    Est il téléguidé ? Est ce un contrôle implanté pour vérifier à distance les infos qu'Alf est censé transmettre ? Y a t' il eu un bug dans la programmation initiale d’Alf ?

     

    LE RÊVE

     

     

    Un second épisode, encore plus fantastique nous laissera tout aussi rêveurs: Après une indigestion de pellicules photos, résultat d'une initiative catastrophique de notre ami, (2E13), il fait un rêve : en grand apparat, vêtu d'un uniforme des plus réglementaires, la tête haut levée, arborant l'air soumis du subordonné, Alf fait son rapport, évoquant la liberté de la presse et d'expression sur la terre d'Amérique. Nous citons :

     

    Alf appelle gros boudin, Alf appelle gros boudin(le gros homme)

    Et quelqu'un répond : Alf est en ligne

    Mais qui appelle à une heure pareille ?

    C'est Alf, vous voulez savoir ce que j'ai appris cette semaine ? (je vous fais part de ma dernière leçon ?) J'ai découvert que la liberté d'expression et de la presse était des droits qui doivent être protégés et non un privilège. Sans ces droits, les terriens sont perdus.

    Vous avez un nouvel uniforme ?

    Oui, l'autre avait rétréci au lavage. Sur ce à bientôt gros boudin

    Cette dernière phrase, est dite ainsi : (I had to change it for legal reason .until next week .la traduction qui est la suivante mérite qu'on s'y attarde :

    Vous avez un nouveau costume ?

    Oui, j'ai du en changer pour des raisons juridiques. Jusqu'à la semaine prochaine. 

     

    Cet étrange dialogue transmet une information d'apparence si anodine qu'il faut nous y arrêter car nous pensons tenir ici la preuve que Gordon Shumway est bien sous contrôle : il se rêve en tenue de garde orbital en train de communiquer des informations apparemment sans queue ni tête. Informations qu'il transmet chaque semaine, à son insu.

    C'est une découverte fondamentale dans notre recherche d'informations.

     

    Nous avons ici un individu qui ne se rappelle pas grand chose concernant sa destinée, dont les souvenirs constitués de détails relatif à un quotidien établissent bien son origine lointaine, mais sans excès : il pourrait, ne fût-ce son apparence, être un terrien un peu fantasque. Les objets contenus dans son vaisseau spatial portent tous la mention « orbit guard », inscrite en américain standard, et n'indiquent jamais une origine (symbole, écriture) melmacienne.

     

    C'est aussi notons le, un « rescapé » qui aurait pu se diriger droit sur Neptune, que Melmac connaît bien pour y traiter des affaires immobilières, et où il aurait pu recommencer une nouvelle vie. Non, la Terre était bien sa destination première.

     

    Alf est en mission sur terre. Une mission secrète, implantée en lui à son insu, avec quelques faux souvenirs pour qu'il ne trahisse pas le projet initial, et évidemment, en tant qu'espion, destiné à être éventuellement sacrifié en cas d'échec. Il subit alors ce choc électrique qui désamorce une programmation à distance et provoque une amnésie temporaire. C'est aussi, pour le lointain Melmac, le moment d'une vérification du fonctionnement du programme.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique